De la ferme jusqu’à chez vous

Transport

Photo : gracieuseté du Conseil canadien des transformateurs d’oeufs et de volailles

Dans l’élevage de poulets, les oiseaux sont élevés pour leur chair. Cela signifie que le jour viendra où les oiseaux, dont l’élevage a nécessité un travail sans relâche de la part des éleveurs pour les garder en santé et en sécurité, quitteront le poulailler et prendront la direction de l’usine de transformation où ils seront abattus sans cruauté, nettoyés et emballés. Les éleveurs, les équipes de capture et les transformateurs doivent travailler ensemble pour que cela se fasse avec le moins d’inconfort pour les poulets.

L’équipe de capture consacre beaucoup de travail pour charger tous les poulets, dont le poids de chacun est d’environ 2 kilogrammes, dans des caisses et sur le camion. Avec des équipes de capture de quatre ou cinq personnes, cela signifie que chaque personne soulèvera environ 16 000 kilogrammes pour un poulailler. C’est tout un entraînement!

On réduit l’intensité des lumières du poulailler étant donné que cela calme les poulets. L’équipe de capture formée entre dans le poulailler et fait attention pendant qu’elle se déplace dans le poulailler en levant les poulets par les pattes et en les plaçant dans des caisses.

Voici quelques détails que les équipes de capture, les éleveurs et les conducteurs biffent de leur liste :

  • Des gouttières sont installées sur les poulaillers afin d’empêcher les poulets de se mouiller s’il pleut lorsqu’ils sont déplacés du poulailler vers le camion;
  • Les remorques ont des bâches qui peuvent être installées afin d’éviter aux poulets chargés de se mouiller ou d’avoir froid. Bon nombre de remorques ont des toits solides qui protègent de la neige et de la pluie et offre de l’ombre pendant l’été;
  • Les équipes de capture se déplacent lentement dans le poulailler et ne devraient pas crier parce que les poulets n’aiment pas les mouvements brusques ou les grands bruits;
  • Les bâches sur les camions sont ajustées selon les conditions météorologiques. Lors d’une journée chaude, nous voulons plus d’air qui circule dans le camion pour aider à garder les poulets au frais;
  • À la ferme, les camions sont stationnés à l’abri de la lumière directe du soleil si possible afin que les poulets chargés sur le camion pendant que l’on capture les autres dans le poulailler soient à l’aise;
  • Les conducteurs vérifient les conditions routières d’avance. Ils veulent éviter les embouteillages pouvant mener au surchauffement des poulets pendant les journées chaudes.

Photo : gracieuseté du Conseil canadien des transformateurs d’oeufs et de volailles

Le niveau de détail est surprenant et concerne même le type de vêtement que porte l’équipe de capture. Les poulets n’aiment pas les étrangers, surtout si les étrangers portent des vêtements de couleur pâle. Les équipes de capture portent des vêtements foncés afin d’éviter aux oiseaux de s’effrayer et de peut-être se blesser.

Il se peut qu’on installe des clôtures temporaires pour rapprocher les poulets des membres de l’équipe et réduire le temps de manipulation. Les équipes de capture apprennent à observer la façon dont chaque troupeau réagit et à modifier la façon dont elles effectuent la capture afin que celle-ci se fasse de façon efficace avec le moins de stress pour les poulets.

Précédent — Ferme d’élevage Prochaine — Transformation